60 ans après : Le Centre de recherches pédagogiques renouvelle sa mission de promotion de l’éducation de la jeunesse congolaise

60 ans après : Le Centre de recherches pédagogiques renouvelle sa mission de promotion de l’éducation de la jeunesse congolaise

En marge de la clôture des activités de ses 60 ans d’existence, le Centre de recherches pédagogiques (CRP), maison d’édition de la Congrégation du

Réfléchir sur la protection de l’enfant, c’est s’engager à garantir son droit à l’éducation dans un environnement sain.
Paiement des droits d’auteur et des droits voisins, FEC et SOCODA signent enfin un protocole d’accord
Crise migratoire: le révérend père Pierre Tshisuaka invite l’Afrique à revaloriser le christianisme pour une humanité sans racisme

Rév. Père Godefroid Mombula, Directeur du CRP lors de son speech d’ouverture

En marge de la clôture des activités de ses 60 ans d’existence, le Centre de recherches pédagogiques (CRP), maison d’édition de la Congrégation du Cœur Immaculé de Marie (Pères de Scheut), a organisé une journée culturelle autour du thème : « Les défis du CRP face aux exigences de la réforme du système éducatif en RD Congo ». C’était le samedi 07 décembre 2019 dans l’enceinte de la Paroisse Notre Dame de Fatima à Kinshasa.

En tant que première maison d’édition des manuels scolaires en République Démocratique du Congo, le CRP a au cours de cette journée fait un état de lieux de ses éventuelles réalisations  60 ans durant et, a, en même temps, renouvelé sa mission de premier partenaire de l’Etat en matière de l’éducation et instruction de la jeunesse : «Le CRP a été fondé avec pour mission fondamentale de contribuer au développement de la RDC en prenant une part active à la promotion de l’éducation et de l’instruction de la jeunesse congolaise. Donc, cette mission doit continuer malgré les aléas de l’histoire», a affirmé le père Godefroid Mombula, Directeur du CRP.

Par ailleurs, Mr. Momfo Mulop, un des administrateurs du CRP, a, dans son intervention axée sur : « La contribution du CRP à la mise œuvre des réformes du système éducatif en RDC (de 1960 à nos jours », parcouru les grandes réalisations de cette structure mais aussi ses principaux défis à relever. A en croire ce dernier, le CRP a produit plus 400 manuels scolaires dont 26 titres de réflexion sur l’enseignement de la langue française. Il a collaboré avec plusieurs organismes publics et privés impliqués dans la mise en œuvre gouvernementale en matière de l’éducation et Mr. Jean-Modeste Makiadi a été retenu comme l’auteur congolais le plus prolifique avec 18 titres.

En ce qui concernant les faiblesses du CRP, Momfo a souligné, entre autres, la faible représentativité du CRP sur l’ensemble du territoire national, le faible pouvoir d’achat, la piraterie des manuels et le faible goût de lecture des congolais, avant de plaider à l’exonération de ses papiers par les services douaniers congolais, dans l’avenir.

Un membre de l’Espace Francophone Georges Ngal en RDC remettant le diplôme de mérite du CRP au père Mombula

Le décor était enfin planté aux témoignages et à la cérémonie de remise des diplômes de mérite aux auteurs et structures ayant marqué l’histoire du CRP. Il convient de mentionner que l’ONG Espace francophone Georges Ngal en RDC a en retour décerné un diplôme de mérite au CRP sous la grande satisfaction de son directeur, le père Mombula qui n’a pas hésité d’exprimer sa joie en faisant référence au principe morale selon lequel : « le mal doit-être puni et le bien récompensé ».

Enfin, le CRP a été fondé en 1959 par le père Pierre Detienne – d’heureuse mémoire – missionnaire belge, membre de la Congrégation du Cœur Immaculé de Marie. Le centre était conçu comme un instrument d’évangélisation mis à la disposition de la population congolaise pour subvenir aux défis de l’enseignement, selon les besoins locaux. Depuis, les pères de Scheut ont continué cette œuvre dans la même mission et vision, prenant en compte la réalité socio-économique du pays.

Junior Kitambala

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :