5 nouveaux médicaments contre Ebola introduits en RDC par l’OMS

5 nouveaux médicaments contre Ebola introduits en RDC par l’OMS

L’Organisation Mondiale de la Santé a annoncé le mardi 28 août 2018 l’introduction de 5 nouveaux médicaments approuvés en plus du vaccin contr

Béni : une nouvelle attaque attribuée aux ADF fait état de 12 morts et, mécontente, la population est descendue dans la rue
Le dispensaire Mapendo de Ndindi au Nord-Kivu rééquipé
Ebola: Le ministère de la Santé publique confirme la rentrée scolaire au 3 septembre 2018 dans le territoire de Beni

Personnels soignant d'Ebola à Mangina

Personnels soignant d’Ebola à Mangina

L’Organisation Mondiale de la Santé a annoncé le mardi 28 août 2018 l’introduction de 5 nouveaux médicaments approuvés en plus du vaccin contre la maladie à virus Ebola en RDC.

«Ces médicaments sont porteurs d’espoir non seulement pour la communauté victime de cette épidémie mais aussi pour toute la communauté scientifique. C’est un grand pas en avant en ce qu’il y ait l’équité d’accès. Maintenant, on peut dire que les patients, où qu’ils soient, dans n’importe quel pays, ont accès à ce que la science a produit de mieux pour traiter Ebola »,a dit Tarik Jasarevic, porte-parole de l’OMS en mission à Beni.

En outre, pour une fois, on peut administrer ce nouveau traitement à des patients. Il s’agit de 5 molécules différentes, trois qui agissent sur le système d’anticorps et 2 qui sont des médicaments antiviraux. Ces 5 molécules sont approuvées par le comité scientifique et le comité éthique de la République Démocratique du Congo pour l’usage sur la base compassionnelle. Et donc voilà qu’il y a déjà une quinzaine de patients qui ont reçu ces 5 molécules approuvées. Ils sont donc déjà disponibles.

Il sied de signaler que le plaidoyer de la société civile de Beni pour le report de la rentrée scolaire 2018-2019 est toujours jusque-là sans réponse des autorités. Cette structure citoyenne avait fait sa réclamation dans un communiqué de presse publié le 22 août dernier s’adressant au ministre national de l’EPSP, Gaston Musemena.

Rappelons qu’après un fort ravage de cette épidémie dans la partie Est de la RDC, 9 mesures ont été prises par le gouvernement congolais, pur arrêter sa propagation, mieux de l’éradiquer. Il s’agit de la surveillance épidémiologique; la surveillance des points d’entrée et de sortie vers  les autres provinces et vers les pays voisins; la prévention des infections dans les lieux publics comme (les marchés, les parkings, les lieux de culte…) ; la vaccination ; la prise en charge psychologique et sociale des victimes et leurs proches ; la sensibilisation psychosociale ; l’installation des centres de traitement d’Ebola à Mangina, Goma et Beni ; la gratuité des soins dans toutes les zones de santé affectées et le remplacement de tout le matériel de l’hôpital de Mangina.

Ruth Lutu/stagiaire

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :