23ème anniversaire de la mort de Mgr Munzihirwa : L’archidiocèse de Bukavu a prié pour sa béatification

23ème anniversaire de la mort de Mgr Munzihirwa : L’archidiocèse de Bukavu a prié pour sa béatification

A l’occasion du vingt-troisième anniversaire de la mort du feu Mgr Christophe Munzihirwa, l’archidiocèse de Bukavu, à l’Est de la RD Congo, a prié

La CENCO condamne l’assassinat de l’abbé Etienne NSENGIYUMVA du Diocèse de Goma et exige une enquête
22ème anniversaire de l’assassinat de Mgr Munzihirwa : L’Archidiocèse de Bukavu plaide la cause de sa béatification
Kinshasa : Un corps sans vie,d’un homme retrouvé non loin de mont Ngaliema

Mgr François-Xavier Maroy, Archevêque de Bukavu

A l’occasion du vingt-troisième anniversaire de la mort du feu Mgr Christophe Munzihirwa, l’archidiocèse de Bukavu, à l’Est de la RD Congo, a prié pour que « l’Eglise le proclame Bienheureux ».

C’était au cours d’une messe célébrée par l’archevêque de Bukavu, S.E. Mgr François-Xavier Maroy Rusengo entouré de centaine de prêtres, de nombreuses religieuses et une foule immense des chrétiens que la cathédrale Notre-Dame de la Paix de Bukavu ne pouvait contenir, le mardi 29 octobre 2019.

Ainsi, le mausolée de trois archevêques de Bukavu, tous morts au mois d’octobre mais à des intervalles d’années différentes : Mgr Christophe Munzihirwa en 1996, son successeur Mgr Emmanuel Kataliko en 2000 et Mgr Charles Kambale Mbogha en  2005, a servi de lieu de départ et de point de chute de la procession pour cette célébration solennelle aux couleurs liturgiques rouges du sang des martyrs : « Au Mausolée, avant la bénédiction de la fin de la messe, nous avons prié pour que l’Eglise le proclamme Bienheureux », indique Mgr Maroy.

Il convient de souligner que, depuis trois ans, le procès en faveur de sa béatification a débuté par la phase diocésaine au titre lui reconnut de « Serviteur de Dieu ». La phase diocésaine terminée, le paquet de documents comprenant les témoignages des chrétiens  a été acheminé à Rome. Et la phase romaine du procès se poursuit tout en demandant au tribunal diocésain pour cette cause des enquêtes et des documents complémentaires. Ce qui a été scellé aujourd’hui : « Nous continuons à prier pour que « l’Eglise le proclame Bienheureux », ajoute l’archevêque de Bukavu.

En rappel, le Serviteur de Dieu Mgr Munzihirwa est né en 1926 à Lukumbo à l’Est de la RDC et a été élevé à la dignité épiscopale comme évêque-coadjuteur pour le Diocèse de Kasongo dans le Maniema. Le 15 septembre 1993, il fut nommé Administrateur Apostolique de l’Archidiocèse de Bukavu, tout en restant Evêque de Kasongo. En avril-mai 1994, il participe à Rome au Synode spécial pour l’Afrique. A son retour, il reçut l’installation canonique comme archevêque de Bukavu le 26 juin 1994.

En outre, il sied aussi de le mentionner que Mgr Munzihirhwa  était connu pour son franc-parler  témoignant son  courage  et sa force  de dénoncer le mal, l’injustice  et l’occupation illégale du territoire congolais par les étrangers qui usaient de la violence.

Le 29 octobre 1996, était la prise de la ville de Bukavu par  les forces de l’AFDL (Alliance des forces démocratiques pour la libération du Congo) de Laurent-Désiré Kabila et Mgr  Christophe Munzihirwa, Archevêque de Bukavu, est abattu lors de cette prise de la ville par les rebelles de l’AFDL. Il était mort dans un dénuement total ! Les rues étaient désertes, les gens terrés dans leurs maisons et les cadavres gisaient un peu partout dans la ville.

Junior Kitambala

 

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :